Rechercher

Psychanalyse et psychothérapie : quelles sont les différences?

Mis à jour : févr. 7

https://www.psychologies.com/Therapies/Psychanalyse/Travail-psychanalytique/Interviews/Psychanalyse-et-psychotherapie-quelles-sont-les-differences


Psychanalyse et psychothérapie ont toutes les deux pour objectif de nous suivre et nous accompagner lorsque nous éprouvons des difficultés psychiques. Cependant elles ne doivent pas être confondues car elles sont en réalité très différentes sur de nombreux points. Explications de la psychanalyste Claude Halmos.

Aujourd’hui, les psychothérapies se proposent de guérir les symptômes du mal-être. Qu’en pense la psychanalyse ? Claude Halmos : La psychanalyse considère le patient dans son ensemble. Ce dont il souffre est pour lui une façon d’exprimer quelque chose qu’il ne peut pas dire avec des mots. Et qui renvoie toujours à son histoire personnelle. Chaque symptôme est donc « unique » (même s’il ressemble à un autre). Pour « guérir », il ne suffit pas de le supprimer, il faut aussi savoir ce qui l’a provoqué. Y a-t-il d’autres différences entre la psychanalyse et les psychothérapies ? Claude Halmos : Oui, c’est la question du transfert. Celui-ci est le moteur de la cure analytique. Le psychanalyste n’est pas là en tant que personne réelle, mais pour que le patient puisse lui donner, successivement, les visages de tous les personnages importants de son histoire, retrouver les sentiments qu’il a éprouvés face à eux et les analyser pour s’en débarrasser. Cette analyse du transfert est spécifique de la psychanalyse. En analyse, tout renvoie toujours au passé, alors que la plupart des psychothérapies ne considèrent que l’« ici et maintenant ».

Quelle est la formation du psychanalyste ? Claude Halmos : Un psychanalyste doit avoir fait une analyse personnelle longue et approfondie qui doit être reconnue comme « didactique » par une société d’analystes. Il doit avoir fait des « contrôles » (des cures supervisées), une formation théorique et faire sa vie entière un travail de recherche et de nouvelles « tranches » d’analyse. Pour ne pas tomber dans les pièges du transfert, et parce que l’inconscient ne s’apprend pas dans les livres. Il faut, pour soi-même, en avoir déjoué les pièges.


lire également: "La thérapie ne doit pas être conduite par la théorie mais par la relation avec le patient" "thérapie en ligne comment ça marche?"


Peut-être est-ce le moment de vous donner la liberté de parler librement, sans censure, ni contrainte, d'évacuer ce sentiment qui vous happe par la parole.

Grâce à la consultation en ligne, vous pouvez sans doute plus aisément donner libre cours à vos pensées en toute discrétion, en bénéficiant d'une écoute bienveillante qui ne soit ni dans le jugement, ni dans les a priori.



Le site:

https://www.maseancepsy.com

185 vues0 commentaire